Ah, les robes légères de l'été, les sandales, le vent dans les mollets...C'était quand déjà tout ça?

Au vu du temps grisâtre et humide qui est de rigueur ces derniers jours, ça laisse croire que c'était il y a bien longtemps...

Qu'à cela ne tienne!

Voici encore une dose de chaleur estivale en plein mois d'octobre avec cette robe Burda cousue en juin.

(et oui, je n'ai toujours pas rattrapé mon retard sur le blog!)

 Depuis un certain temps, dormait paisiblement dans ma valise à tissus un très joli coupon de coton chiné chez Mônsieur-le-marchand-de-tissu-de-Montbrison...

Un jour, j'appris qu'il s'agissait carrément d'un coupon de chez Papa Pique et Maman Coud! Wahou, la grosse aubaine! Puisque, évidemment, je ne l'ai pas payé au prix "PPMC" (alias Papa Pique et Maman Coud pour les intimes!).

Mais ce coupon était bien trop joli pour y mettre un coup de ciseaux hasardeux (c'est souvent le problème avec les beaux morceaux de tissu)...

Alors, après avoir osé y couper quelques pièces pour les revers de la redingote corail, je me lançais enfin dans la réalisation de la très jolie robe nº125 du Burda de mai 2013. Enfin, pour être plus précise, il s'agit en fait d'un mélange entre le haut de la robe nº125 et le bas de la robe nº124...

En gros, l'idée, c'était ça:

 

patron

 TADADAAAAA!!!!!

private-category-couleur-paracuellos-large-img - Copie

 

Bon, en réalité, ça n'a pas été tout simple tout ça, parce que dans l'histoire, il y a une doublure...et aussi une fermeture Eclair invisible...sans oublier un décolleté très plongeant qui, une fois terminé, a eu la mauvaise idée de godailler...et devenait carrément indécent!!!

 

private-category-couleur-paracuellos-large-img - Copie (2)

 

Du coup, la doublure n'a pas été posée dans les règles de l'art (il faudra qu'on m'explique comment faire une vraie doublure, parce que les explications Burda, pour moi, c'est du chinois!!), la fermeture invisible se voit un peu trop et ce décollété récalcitrant m'a obligée à faire une reprise au niveau de l'épaule qui se voit un peu quand même...

Ah, et puis pour couronner le tout, le tant redouté coup de ciseaux fatidique que je craignais a finalement eu lieu!!! Une fois la robe terminée, essayée, retouchée, ré-essayée puis re-retouchée, ma paire de ciseaux m'a joué un tour en douce alors que je coupais le dernier fil rebelle...Et clac, de la pointe de sa lame, elle a allègrement mordu dans mon si joli tissu!!! Aaaaarghhhhhh!!

Mais, bon, c'est ce qui fait le charme des réalisations "handmade" comme on dit!

 

private-category-couleur-paracuellos-large-img - Copie (3)

 

 

P1060946

 

 

P1060964

 

 

 

 

* * *